Bienvenue 2019-05-25T18:22:13+02:00

C’est au cœur d’une nature préservée, entre la Loire et Louet, et à seulement 15 minutes du cœur d’Angers que Laure Gasnier et sa famille vous accueillent à La Petite Boire.

Longère typique de l’Anjou, notre maison est une ancienne ferme chanvrière* construite au milieu du 19ème siècle, est faite de bois, de tuffeau et d’ardoise.

Lieu idéal pour se reposer et se ressourcer en couple, en famille ou entre amis pour une étape ou un séjour.

Inscrite depuis 2000 au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, la vallée de la Loire fait partie de ces joyaux dont Dame Nature a le secret.

Depuis La Petite Boire* découvrez :

  • La magnifique ville d’Angers, son château, ses tapisseries et ses musées,
  • La proximité du GR3, du parcours de « La Loire à Vélo », La Vélo Francette, EuroVelo6
  • Les bonnes tables angevines comme Côté Louet, Le favre d’Anne, L’auberge de Belle Rive…
  • Les petits villages de charme et leurs guinguettes comme Béhuard, Bouchemaine, Juigné-sur-Loire…
  • Les domaines viticoles comme Richou, Lebreton, Papin, Les deux moulins…
  • Les parcs comme Terra botanica, le parc oriental de maulévrier, le puy du fou…
  • Les zoos comme le bioparc de Doué-la-Fontaine, La Flèche, La Boissière du Doré
  • Les fabuleux châteaux comme celui de Brissac, du Plessis-Bourré, de Serrant…
  • Les croisières fluviales à bord d’une toue sablière ou d’une gabare…
    et tellement d’autres trésors!

Comptez sur nous pour vous guider dans vos visites touristiques, gourmandes et viticoles.

Au plaisir de faire votre connaissance et de vous recevoir chez nous, toute l’année sur réservation.

Laure & Pablo GASNIER

Roman, Vigile & Lucille

* Derrière les levées de Loire, on cultivait le chanvre. Cette culture se plaisait dans les marais et les plaines humides. Les fausses rivières issues de la Loire formaient d’innombrables petites îles particulièrement propices aux « chènevières », ces champs de chanvre, destiné à la fabrication des voiles et des cordages. La mort de la batellerie entraîna la disparition de cette culture. Elle nécessitait une nombreuse main-d’œuvre, en particulier pour sa transformation. Avant de pouvoir tisser le chanvre, il y avait le rouissage, qui demandait d’immerger la plante dans l’eau pour permettre de ne pas garder que les fibres de la plante. Un autre type de construction est également lié au chanvre, c’est le four à chanvre qui permettait de chauffer les tiges de chanvre pour obtenir de la filasse.

* La boire, on retrouve fréquemment ce nom sur les bords de Loire où une boire est une étendue d’eau dans les parties basses situées le long du lit du fleuve. Souvent quasi vides en été lors des périodes de sécheresse, les boires se remplissent d’eau par infiltration. Face aux fermes, elles permettaient aux animaux de Boire et aussi aux chanvriers de procéder à l’immersion du chanvre avant le rouissage.

La petite boire après guerre
la petite boire aujourd'hui
Etang Boire face à la maison d'hôtes
les bords de Loire à quelques mètres de la maison
La petite boire